pates-france-italie-difference

Pâtes fabriquées en France ou en Italie : quelles différences ?

Share on facebook
Facebook
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Tagliatelles ou spaghettis ? Pâtes françaises ou pâtes italiennes ? Le choix est un peu plus compliqué que cela. On vous éclaire pour faire le bon choix lorsque vous faites vos courses. 

Pâtes françaises vs pâtes italiennes : le match

France/Italie : on ne parle pas de football, mais de consommation de pâtes ! Si l’Italie nous écrase à ce jeu-là, consommer des pâtes françaises possède aussi bien des intérêts. 

l’Italie, pays producteur de pâtes champion du monde

Quand on pense aux pâtes, on pense à l’Italie et vice-versa. Les Italiens sont en effet les premiers producteurs de pâtes au monde, avec plus de 3 millions de tonnes de pâtes fabriquées par an, et les premiers consommateurs, avec une consommation annuelle de 25 kilos par Italien. En comparaison, les Français n’en consomment « que » 8 kilos par an ! Ce qui en fait quand même la première catégorie de féculent achetée par les Français. 

L’Italie exporte 50% de sa production de pâtes : c’est ce qui explique pourquoi on retrouve autant de pâtes italiennes dans les rayons de nos épiceries et supermarchés. 64% des pâtes françaises sont importées ! 

Fabricant de pâtes en France : un panorama

On produit environ 250.000 tonnes de pâtes par an en France. Les acteurs historiques de la fabrication de pâtes en France sont les bien connus Panzani et Lustucru, mais aussi des entreprises locales comme Alpina, ou les fabricants de pâtes alsaciennes comme Heimburger. 

Les pâtes sèches industrielles sont bien entendu très loin devant en termes de volume, et on observe une augmentation de la consommation de pâtes plus qualitatives. Les pâtes bio par exemple connaissent une forte hausse de la consommation, tout comme les pâtes complètes ou les pâtes artisanales

Quelles différences de fabrication entre les pâtes françaises et les pâtes italiennes ? 

Le scoop est là : pour fabriquer des pâtes françaises ou italiennes, il n’y a pas de différences ! Les meilleures pâtes ne sont donc pas (forcément) italiennes, puisque le savoir-faire se retrouve de chaque côté de la frontière. 

Les secrets de fabrication des pâtes italiennes

Les pâtes italiennes sont réputées en raison de leur savoir-faire séculaire. Le processus de fabrication traditionnel est le suivant : la base est le blé dur, adapté aux climats méditerranéens car plus résistant. Ce blé dur est transformé en semoule fine ; il est mélangé à de l’eau pour former une pâte qui sera travaillée en fonction de la forme souhaitée. 

Les  machines et les techniques sont les mêmes dans les deux pays ; les machines utilisées pour fabriquer les pâtes françaises sont importées d’Italie, tout simplement parce qu’on ne trouve pas de machines à pâtes Made in France. De même, les moules et laminoirs utilisés sont en bronze ou en teflon en Italie comme en France, selon la texture et le rendu souhaité. 

Les pâtes sont ensuite séchées ; à l’origine, elles étaient séchées à l’air libre, au soleil. Aujourd’hui, elles sont séchées dans des salles chauffées, entre plusieurs heures et deux jours selon la forme et la qualité des pâtes

Ce qui change principalement entre des pâtes italiennes et des pâtes françaises ? La tradition et l’imaginaire ! L’histoire culinaire de l’Italie est en effet très liée aux pâtes et les clichés ont la vie dure : la mamma qui fabrique ses pâtes maison, la sauce maison, les pâtes séchées au soleil méditerranéen… Autant d’images utilisées par les pros du marketing, qui cachent une réalité souvent différente. 

Pour autant, nous nous inspirons beaucoup de l’Italie dans la fabrication des pâtes, à commencer par leurs noms : dans le monde entier, on a gardé les noms italiens pour désigner toutes les formes de pâtes : farfalle, tagliatelle… 

Pâtes fabriquées en France : quelles différences ? 

On trouve pour autant des farfalles ou des spaghettis françaises, sans parler de spécialités de pâtes régionales que l’on ne trouve qu’en France, comme les crozets. 

Traditionnellement, la France produit surtout du blé tendre au Nord, et du blé dur au Sud. Il existe des pâtes au blé dur et au blé tendre en France, ce qui offre une jolie diversité dans les rendus et les apports nutritionnels des pâtes françaises, permise par nos blés. La provenance et la qualité du blé est ce qui fait la principale différence entre des pâtes françaises et des pâtes italiennes

Pourquoi consommer des pâtes fabriquées en France ? 

Grâce au savoir-faire des transformateurs, on trouve des pâtes fabriquées en France d’excellente qualité. On privilégie les pâtes artisanales transformées à la ferme pour être sûrs de déguster des produits à la fois goûteux et issus du terroir. 

On diminue son empreinte carbone

Pourquoi faire venir des pâtes d’Italie lorsqu’on a des fabricants de pâtes françaises plus proches de chez soi ? Un paquet de pâtes importé d’Italie parcourt des centaines de kilomètres avant d’atterrir chez le distributeur. Une distance non négligeable, qui pèse sur notre empreinte carbone. Il existe pourtant des fabricants de pâtes locales, à privilégier lorsque l’on fait ses courses. 

On favorise l’agriculture française

Les fabricants de pâtes artisanales françaises utilisent souvent des blés locaux. Les produits artisanaux sont, dans leur grande majorité, des pâtes bio ou issues de l’agro-écologie. Choisir des pâtes françaises, c’est donc choisir de soutenir les agriculteurs locaux, et une agriculture écologique. 

En plus, cela crée une valeur ajoutée pour l’agriculteur lorsqu’il choisit de transformer son blé lui-même. Des pâtes artisanales transformées à la ferme permettent de faire vivre plus décemment les agriculteurs de leur travail. 

On choisit donc des pâtes fabriquées en France oui, mais des pâtes artisanales transformées à la ferme ! Les pâtes Papote sont idéales et vous avez le choix : penne rigate, fusilli, spaghettis ou tagliatelles françaises et artisanales

Vous allez sûrement aimer :

10 bonnes raisons de consommer local

Consommer local, c’est important, mais pourquoi ? Pour soi, pour nos voisins, pour les agriculteurs… On vous explique pourquoi en 10 points. Pourquoi