pénurie-pâtes-crise-rupture-stock

Risque-t-on une pénurie de pâtes ? 

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Guerre en Ukraine, sécheresse, montée des prix des matières premières… Les événements de ce printemps nous font craindre une pénurie de certains aliments de première nécessité, comme… les pâtes. Mais risque-t-on vraiment d’en manquer ? 

Des images qui nous rappellent le premier confinement en 2020 : des rayons vides, surtout au niveau de l’huile, des pâtes et de la farine. Ces rayonnages vides illustrent-ils une réelle pénurie ou s’agit-il simplement d’un cercle vicieux lié à la peur de manquer ? 

Pénurie de pâtes : les causes 

Une pénurie arrive dans la situation où certains produits manquent pour subvenir aux besoins d’une population. Est-ce déjà le cas pour les pâtes, ou risque-t-on un manque de pâtes ces prochains mois ? Une pénurie de pâtes pourrait avoir plusieurs facteurs : un manque de matières premières, un défaut d’approvisionnement ou… des peurs collectives. 

Le rôle de la guerre en Ukraine sur l’approvisionnement en blé

Le premier ingrédient d’un kilo de pâtes ? Le blé dur ! Le prix des pâtes, et leur disponibilité, dépend donc en grande partie de cette matière première. Or, la Russie et l’Ukraine pèsent 30% des exportations mondiales de blé. Le conflit ukrainien a fait fortement diminuer la production (et l’exportation) de blé, ce qui pèse, depuis trois mois, sur la demande mondiale. 

Ainsi, le prix du blé augmente fortement (+23% en février dernier, par exemple). Ce sont les pays les plus pauvres qui sont pour le moment les plus pénalisés : le Moyen-Orient et l’Afrique, gros importateurs de blé, sont actuellement sous tension. 

La France, elle, est relativement épargnée car elle produit elle-même de grandes quantités de blé – blé dur notamment. C’est le deuxième pays producteur de blé dur en Europe. Toutefois, la hausse des prix n’a pas épargné le pays, et la farine et les pâtes ont souvent vu leur prix augmenter dans les rayons. Ainsi, entre mars 2021 et 2022, le prix des pâtes a augmenté en moyenne de 10,8% (source Insee/Statista). 

La sécheresse en France va-t-elle causer une pénurie de blé ? 

Tournons-nous alors vers les agriculteurs français : aurons-nous assez de stocks de blé pour produire nos pâtes alimentaires, et la sécheresse ne va-t-elle pas produire une baisse au niveau de la récolte de céréales

Pas de quoi s’inquiéter pour l’instant à ce niveau-là non plus. Les températures record constatées au mois de mai dernier ainsi que l’absence de pluie ont certes eu raison des nerfs des céréaliers, mais les cultures ne semblent pour l’instant pas trop souffrir du manque d’eau. 

Selon l’observatoire Céré’Obs, publié toutes les semaines par FranceAgriMer, 77% des cultures de blé dur étaient dans un état bon ou très bon, alors que le pourcentage était de 68% à la même époque l’an dernier. 

Les précipitations de la fin du mois de mai ont été les bienvenues ; les agriculteurs attendent l’été et la moisson pour se prononcer sur les stocks de l’année à venir, mais a priori, l’année 2022 ne s’annonce pas si catastrophique pour la récolte de blé dur

Les peurs collectives alimentent la pénurie de pâtes 

La pénurie est tout de même à relativiser. D’après le panéliste NielsenIQ, 3,1% des produits ont manqué à un moment depuis le début de l’année 2022. Les ruptures d’approvisionnement de pâtes ont augmenté de 21% entre février et mars 2022. 

Comment explique-t-on les rayons vides observés au niveau de la farine et des pâtes ? Il s’agit surtout d’un mécanisme alimenté par la peur de manquer. Les consommateurs voient des rayons vides à la télévision, dans les médias, ils ont peur de manquer, et dévalisent les stocks des produits de première nécessité. Au premier rang desquels, les pâtes et la farine. Ces produits alimentaires ont souffert de la même façon lors du premier confinement, alors que les stocks ne manquaient pas. 

Nul besoin donc de vous ruer sur les stocks de pâtes ! A court ou moyen terme, en France, on ne risque pas de manquer de pâtes. On peut toutefois en profiter pour acheter des pâtes de qualité et soutenir la production de pâtes artisanales françaises

On se tourne vers la consomm’action avec des pâtes fabriquées en France

Et si cette crise passagère était le bon moment pour se tourner vers un achat de pâtes artisanales ? On soutient l’agriculture durable française et la transformation à la ferme. On achète ses pâtes au bon prix et la qualité est garantie ! 

Soutenir les céréaliers français

En France, on a la chance de posséder de belles terres qui produisent du blé de qualité. Ainsi, lors de l’achat de notre farine ou de nos pâtes, on s’assure que le blé cultivé est d’origine France. On peut également aller plus loin en favorisant l’agriculture durable : on se tourne vers les pâtes artisanales bio, issues de l’agriculture durable ou de notre région. De nombreux artisans pastiers se sont installés depuis une décennie, et proposent des produits de grande qualité : soutenons-les ! 

Il s’agit également de valoriser les pratiques agricoles de demain, celles qui résisteront mieux aux sécheresses qui risquent de croître au cours des prochaines décennies. Certains agriculteurs pratiquent par exemple une agriculture de conservation des sols : une agriculture qui permet de moins arroser et de subir moins de pertes en cas de sécheresse ! C’est le cas du blé avec lequel on fabrique nos pâtes Papote, cultivé par notre agriculteur préféré, Jean-Baptiste. 

Pâtes-artisanales-papote-locales-sézanne-marne

Préférer les pâtes artisanales françaises 

Face à l’augmentation du prix des pâtes, la différence entre un paquet de spaghettis classique et un paquet de spaghettis artisanal ne se fait plus tellement sentir. 

Or la qualité, elle, se ressent ! Des pâtes plus digestes, plus riches d’un point de vue nutritionnel, qui tiennent bien dans l’assiette… Les pâtes artisanales font vraiment la différence. 

Les pâtes Papote sont cultivées et fabriquées à la ferme des Grandes Tuileries, à Sézanne, dans la Marne. Ainsi, on limite les kilomètres et on s’assure de la qualité en maîtrisant le processus de A à Z (sauf la meunerie qu’on laisse aux professionnels !) 

Et nous avons su diversifier les points de vente pour que vous soyez sûrs de nous trouver. Entre la vente en supermarchés, les magasins fermiers et la vente de pâtes en ligne, aucun risque de pénurie ! 
Conclusion. Amateurs et amatrices de pâtes, vous pouvez dormir tranquille, la pénurie de pâtes n’est pas pour aujourd’hui. Ni pour demain. Chez Papote, notre blé issu de l’agriculture durable nous assure un approvisionnement garanti, et nos pâtes fabriquées en France vous assurent un repas réussi !

Vous allez sûrement aimer :

Si on se mettait au one pot pasta ?

Le one pot pasta, ce sont des plats de pâtes où tous les ingrédients cuisent dans la même casserole d’eau bouillante. Cette